Pourquoi la résolution d’un écran et la résolution d’impression ne sont pas équivalentes ?

Un écran et une imprimante sont techniquement différents.
Pour un écran, la résolution correspond à la densité de pixels par pouce.
Pour une imprimante, il s’agit du nombre de points d’encre par pouce.
La résolution d’un écran n’est donc pas transposable telle que à une imprimante car ces deux périphériques restituent les images de façon différente : ce n’est pas parce que la résolution d’impression souhaitée est de 300 DPI qu’il faut nécessairement une image en 300 PPP (ou PPI, ou DPI selon les conventions de chacun) à taille d'impression.


Le cas de l’écran


Chaque pixel d’un écran est capable de reproduire un certain nombre de couleurs (généralement 16,7 millions) grâce au mélange de couleurs des 3 sous-pixels RVB (rouge, vert et bleu) qui sont eux-mêmes capables de reproduire un certain nombre de nuances (généralement 256 pour une profondeur de 24 bits (8 bits par couleur x 3) : 256x256x256 = 16,77… millions de couleurs). Donc 1 pixel = 1 couleur.
Il se passe approximativement la même chose pour un fichier : chaque pixel d’un fichier a une couleur bien définie parmi celles de son profil ICC, un fichier pouvant comporter encore plus de couleurs et avoir par exemple une profondeur de 48 bits (chaque couleur est en 16 bits, ce qui peut être utile dans des cas précis, notamment pour les dégradés d’une même teinte).


Et l’imprimante ?


Avant toute chose, précisons qu’il existe plusieurs procédés d’impression qui induisent chacun des contraintes techniques différentes : nous allons donc simplifier le propos, voir le vulgariser.
Une imprimante imprime des gouttes d’encre.
Chaque goutte d’encre sera d’une couleur parmi celles dont dispose l’imprimante en question : 4 au minimum (Cyan, Magenta, Jaune et Noir) et jusqu’à 10/12 pour les imprimantes arts graphiques les plus performantes.


En résumé :



  • Chaque pixel d’un écran (ou d’un fichier) peut produire 16,7 millions de couleurs différentes (voir plus pour un fichier ayant une profondeur de couleur > 24 bits ou 8 bits/couleur)

  • chaque point d’encre d’une imprimante peut produire 4 à 10 couleurs différentes soit plus d’un million de fois moins qu’un écran, rien que ça !


Pour se hisser au niveau d’un écran, l’imprimante doit donc imprimer des gouttes plus petites de façon à pouvoir réaliser des mélanges de couleurs à une échelle inférieure (un peu de la même façon qu’un pixel d’écran se décompose en sous-pixels RVB).


Autrement dit : la résolution d’impression devra être plus élevée que la résolution d’un écran pour obtenir un résultat équivalent.


Il n’y a donc pas de corrélation directe : ce n’est pas parce qu’une impression se fait en 300 DPI que le fichier à imprimer doit lui aussi avoir une résolution de 300 DPI à taille d’impression.