le 03-11-2012

Contrôler la profondeur de champ sans utiliser le diaphragme


Comme nous l'avons déjà vu, la profondeur de champ correspond à la zone de netteté sur une photo. Cette zone de netteté se situe sur un plan perpendiculaire au capteur de l'appareil photo (ou au film dans le cas de la photo argentique). Par exemple, si vous faites la mise au point sur une personne située en face de vous à 3 mètres : tout le plan sur lequel se situe cette personne sera net ainsi que tous les éléments qui s'y trouvent, quel que soit leur distance par rapport au sujet (du moment qu'ils sont sur le même plan, c'est à dire à sa gauche, à sa droite, au dessus ou en dessous). 

L'étendue de cette zone de netteté dépend en grande partie de l'ouverture du diaphragme : plus celui-ci est ouvert, plus la profondeur de champ diminue - et inversement, la profondeur de champ augmente avec la fermeture du diaphragme. 

Mais le diaphragme n'est pas le seul élément qui rentre en ligne de compte pour calculer l'étendue d'une profondeur de champ : il y en a beaucoup d'autres : 

  1. Taille du capteur de l'appareil photo
  2. Focale
  3. Distance de mise au point

Important : la profondeur de champ touche à l'aspect esthétique d'une photo et n'influ nullement sur la possibilité de faire agrandir vos photos sur toile

1/ La taille du capteur de l'appareil photo numérique

En premier lieu, du côté matériel, on peut parler du capteur numérique. En effet : plus un capteur d'appareil photo numérique sera petit, plus grande sera la profondeur de champ. Par exemple, les capteurs des appareils compacts (ceux que l'on retrouve le plus souvent) et à fortiori les capteurs des téléphones portables et autres smartphones sont très petits et disposent donc d'une grande profondeur de champ.
Inconvénient : impossible de mettre en valeur un élément de la photo via un contraste flou/net, comme ici :

Impossible aussi dans la majorité des cas de détacher un sujet de son décors en rendant l'arrière plan flou :

  

Aussi, vous l'aurez compris, ces appareils sont assez limités et sont avant tout destinés au grand public. 

Si disposer d'une grande profondeur de champ peut être un avantage dans beaucoup de situations (par exemple pour photographier un groupe de personnes situées sur un plan assez large en aillant tout le monde de net - mais aussi en macrophotographie), disposer d'une profondeur de champ réduite peut aussi se révéler très intéressant pour obtenir des contrastes flou/net intéressants car, comme diraient certains, la partie floue d'une photo est au moins aussi importante que la partie nette. En fait, l'idéal, c'est d'avoir les deux !

Dans le monde des appareils photo reflex, les appareils à capteur APS-C ont des capteurs plus petits que les appareils à capteur "plein format" (24x36) : ils disposent donc d'une profondeur de champs plus étendue (à focale égale, nous y reviendrons) - ce qui d'ailleurs peut faire pencher la balance vers l'un ou l'autre de ces formats lors du choix d'un boîtier reflex en fonction de l'usage que l'on souhaite en faire. 

2/ La focale

Qu'est-ce que la focale ? question intéressante à laquelle nous ne répondrons pas ici. Vulgarisons à l'extrême en parlant d'angle de vision

Dans le monde des objectifs, il existe énormément de focales différentes, chaque focale correspondant à un angle de vision. Par exemple, un grand angle dispose d'un très grand angle de vision (ici, une focale de 18mm) :

    

Même photo avec une focale de 50mm (correspondant à l'angle de la vision humaine) : 

 

Même photo avec un angle très réduit (focale de 200mm, nous utilisons ici un téléobjectif) : 

 

Maintenant que vous savez dans les grandes lignes ce qu'est une focale, revenons-en à la profondeur de champ : plus une focale est courte, plus la profondeur de champ est grande : c'est automatique.

Ou si vous préférez : plus on va "zoomer", plus la profondeur de champs va se réduire.

Et là, les problèmes commencent… car les photographes animaliers, par exemple, utilisent de très gros téléobjectifs (500 mm, 800 mm et plus) et peuvent très vite se retrouver avec une profondeur de champ très réduite : pas toujours facile d'avoir son sujet net, surtout si il est relativement proche.

Par exemple, en voulant prendre en gros plan un animal se trouvant à une quinzaine de mètres de nous, avec un appareil photo capteur plein format disposant d'une focale de 500mm (grand téléobjectif) avec un diaphragme ouvert à 2.8, la profondeur de champ sera de… 15 centimètres ! 

Admettons que cet animal soit un simple chat : impossible de l'avoir complètement net, surtout s'il est allongé sur un axe perpendiculaire à votre capteur !

En fermant le diaphragme pour gagner en profondeur de champ, nous aurions (ces chiffres peuvent varier en fonction de l'appareil photo utilisé) :

f:2.8 15 cm
f:4.0 21 cm
f:5.6 30 cm
f:8.0 43 cm
f:11 60 cm
f:16 86 cm
f:22 119 cm
etc.  

Comme on le voit, à partir de f:11, la profondeur de champ (60cm) commence à être tout juste suffisante pour avoir un chat complètement net, mais on se retrouve avec un diaphragme très fermé et donc très peu de lumière qui arrive au capteur, ce qui peut poser d'autres problèmes : ce n'est pas le propos ici, nous en reparlerons dans une autre page.

L'essentiel ici, c'est de comprendre que la focale influe sur la profondeur de champ : plus on a un grand angle (plus on "dézoom") et plus la zone de netteté augmente. Plus on a un grand téléobjectif (plus on "zoom"), et plus la profondeur de champ diminue.

Important : nous parlons ici de "zoomer" uniquement dans le but d'être compris par des personnes qui ne connaissent pas la photographie. En fait, un zoom est un objectif comportant plusieurs focale et c'est le fait de changer de focale dans un sens ou dans l'autre qu'on appel "zoomer" et "dézoomer". Mais un zoom (objectif à plusieurs focales) n'est pas un téléobjectif (grande focale). Il existe d'ailleurs des "zoom" ultra grand angle  tel que par exemple le 8-16mm de sigma : même en "zoomant" à 16mm, on est toujours sur des très grands angles !

3/ La distance entre le sujet et le capteur

Autre point important pour influer sur la profondeur de champ : la distance entre le capteur de l'appareil photo et le sujet à photographier, plus précisément l'endroit où l'on fait la mise au point.
Plus cette distance est courte, plus la profondeur de champ diminue. Inversement, plus cette distance augmente, plus la zone de netteté augmente. 

Exemple : je suis à 3 mètres d'un groupe de personnes que je souhaite photographier, l'idée étant de les avoir toutes nettes. Pour cela, j'utilise une focale de 50mm avec un capteur plein format, toujours avec un diaphragme à 2.8. Ma profondeur de champ est alors de 61 cm… un peu léger.
Si je fais un pas en arrière pour me retrouver à 3,5 m, ma profondeur de champ passe à 83 cm. Encore un pas en arrière, on passe à 109cm. Encore un pas et nous sommes à 140 cm. Et ainsi de suite : plus on s'éloigne du sujet à photographier, plus la profondeur de champ augmente.

4/ Calculer sa profondeur de champ

A l'époque de la photo argentique, une profondeur de champ approximative était  indiquée sur les objectifs. C'est toujours le cas sur les objectifs pour boitiers numériques, mais de façon beaucoup plus grossière. 
De nos jours, il existe de nombreuses applications pour smartphone permettant de calculer la profondeur de champ en fonction des différents éléments que nous avons évoqués :

  • Modèle de l'appareil photo (taille du capteur)
  • Ouverture du diaphragme
  • Focale utilisée
  • Distance de mise au point 

Pour trouver ces applications, une simple recherche avec le mot clés "DOF" sur votre smartphone ou votre tablette vous suffira à trouver un grand nombre des ces utilitaires (exemple : Simple Dof, mais aussi InFocus et beaucoup d'autres, gratuits pour l'essentiel)


Blog / Actualités :
Dossiers :
Tutoriels :
Aide du site :


https://www.toile-impression.fr/
Société PHOTO IMPRESSION
SARL au capital de 4000 €
77460 Souppes sur loing, France
Tél. : 09 72 80 28 48
ou contactez-nous par mail
du lundi au vendredi, de 9h30 à 17h30
© 2011/2018 Photo Impression
paiement sécurisé CIC site sécurisé par SSL
INFORMATIONS SUR LES COOKIES
Toile-Impression.fr utilise des cookies indispensables au chargement sécurisé de vos fichiers et à la personnalisation de vos produits ainsi que pour vos commandes, la mesure d’audience et les réseaux sociaux. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez leur utilisation.
Cliquez ici pour en savoir plus X